Retour accueil
Chaque composant électronique, diode, transistor, fil électrique devient alors l'élément d'une palette aux couleurs et aux formes quasi infinie. Certains tableaux comptent ainsi des milliers de pièces différentes. La multitude des couleurs, des matières et des formes extraites de ces matériaux autorise la composition de tableaux comme le ferait un peintre. Seule change la nature de la palette.
Les choix effectués, en disséquant parfois de manière obsessionnelle, toute sorte d'appareils sont divers : ils peuvent être dictés par les formes, les textures, ou bien encore par les couleurs.
Le travail de Dadave s'inspire de la nature même des matériaux. Les sélections qu'il opère ont pour principal objectif d'interroger l'œil, questionnant sur la réelle utilité/fonctionnalité d'objets usinés, jusqu'ici utilisés dans une logique purement industrielle.
La mise en abîme d'éléments, qu'ils soient électroniques ou plus généralement liés à l'informatique, et en tout cas appartenant à un univers confiné, tentent d'amener le regard vers une réalité quotidienne et plastique.